janvier 9, 2021

Sortie de chantier de conférences gesticulées : report aux 31 avril, 1 et 2 mai

Sortie de chantier de conférences gesticulées : report aux 31 avril, 1 et 2 mai

Et un nouveau cru de conférences gesticulées ! Sorties du stage mené à la fabrique Jaspir, à St jean de Bournay en Isère, ils et elles sont 8, ont affronté cette année Covidée avec l'idée de sortir leur conf. Ce groupe rebaptisé "groupe Nietzsche" tellement la célèbre phrase "deviens qui tu es" leur colle aux basks... de la mise en abîme de gesticulation en veux tu en voilà en somme !

Alors voici le programme ! Venez les aider dans le respect des gestes barrières, à finir leur travail. Le principe de la sortie de chantier c'est : on observe et on dit ce qui nous a touché, ce qu'on n'a pas compris, ce qui qui nous a éclairé, ce avec quoi on n'est pas d'accord... Comme ça le ou la gesticulant-e finit son stage avec plein de précieux conseils pour aller jouer de par le monde.

Ça se passera les vendredi 31 avril, samedi 1er et dimanche 2 mai 2021 dans un lieu qu'on donnera quand on le saura !

Vendredi 18h30, Catherine : et surtout le santé !

La fête des morts... drôle de jour pour naître ! Et bien c'est mon histoire. Pas étonnant que je me questionne sur notre lien au vivant, à notre corps, nos sensations, nos émotions... D'abord en travaillant pour l'industrie pharmaceutique, en arpentant les couloirs des hôpitaux, puis après une "re-nez-sens" en clown, en allant à la rencontre des personnes hospitalisées et des soignants.

Vendredi 20h30, Thaïs : ça coule de source (or not)

Au  fil de l'eau, de mes ballades dans le monde, de mes boulots, découvrez  la vie secrète des petites bêtes de rivière, des grandes colères des  fleuves qui sortent de leur lit douillet, et de la folie douce des hommes qui saccagent ces beautés. Avec ma petite musique à moi...

Samedi 11h, emma, la cinquantaine, super héros, fatiguée...

ou l'entraide comme une nécessité. Sécurité, liberté, fragilité, demande d'aide, dépendance,  interdépendance, autonomie... ce que ça dit de nous, du monde... et ce  que je pourrais dire de moi (or not).

Samedi 15h, juliette : L'audace d'être soi

Immersion  complète dans la vie du phénomène juliettus lesnus. Si vous l'étudiez bien, vous apprendrez d'elle que le handicap ne suffit vraiment pas à la définir. Artiste, battante, amoureuse, en colère, colibri... peut-être même que tous ces qualificatifs ne sont eux mêmes que des étiquettes. Être Juliette n'est donné... qu'à Juliette.

Samedi 17h30, Marie : folie du monde sort de ce corps !

Pourquoi ? Pourquoi cette fêlure à l'intérieur de moi ? Pourquoi le monde est fou ? Y'a-t-il une réponse ? Un système qui expliquerait le pourquoi du comment du pourquoi ?

Samedi 20h30, Stéphanie : the place to be (or not)

Effeuillage presque complet de mon parcours de femme, d'educ, de comédienne, de militante... À  côté, de travers, opprimée, décalée, jamais là où on voudrait... Comment être, juste être, dans un monde qui c(l)asse tout, et décide de ta place... !


Dimanche 11h, Éric : L'homme est un loulou pour l'homme

Vous avez déjà vu une porcelaine dans un magasin d'éléphants ? Je suis un homme qui pleure comme une madeleine et un papa poule, alors...  mais j'ai pas dit mon dernier mot quand il s'agit de se rebeller et proposer une alliance, une vraie, pas les mariages arrangés d'antan, entre le masculin sensible et le féminin libre.

Dimanche, 15h, Cédric : Je voudrais changer le monde... une recette ?

Il  vous plaît ce monde ? Il vous convient ? Moi j'interpelle, je cherche,  je trouve beaucoup... d'ailleurs je vais vous raconter ça, les luttes  paysannes, le militantisme, la spiruline, l'humanitaire en Afrique, la  psychanalyse jungienne... Je vous préviens, ça n'en finit pas !