« Faire de la politique autrement », facile à dire ! Coopérative citoyenne de formations action, vers une Révolution citoyenne

Mode d'emploi

 Rien de plus simple : contactez nous !

Ce qu'il vous faut :

  • Au moins 10 personnes
  • Trouver une date, trouver une salle

 

Et c'est parti !

Si besoin, il faudra prévoir d’héberger le/la/les formateur-ices sur un canapé ou dans un grenier quelconque.
Et si vous êtes loin d'elles / eux, on fera tourner un chapeau pour payer le train.

Nous ne sommes qu'une poignée (voir Qui sommes nous?), mais avons décidé de consacrer du temps conséquent à cette proposition. Nous pouvons fonctionner sans plus attendre.
En revanche nous pressentons bien que nous pouvons vite nous retrouver débordé-es par plein de demandes ! Aussi, nous lançons dès à présent un Appel aux animateur-ices, afin d'encourager celles et ceux qui en ressentent l'envie de rejoindre l'équipe des formateur-ices. Nous prévoyons pour cela des formations de formateur-ices, et des accompagnements en binôme. Pas besoin d'y consacrer sa vie : même un coup de main pour une ou deux formations près de chez vous, ce n'est pas de refus !
Ça vous fait envie ? Contactez nous !

 

Qui sommes nous ? Nos fondamentaux

Une poignée !

 

Pour l'instant une dizaine de personnes, formant un « premier cercle », c'est-à-dire celui pour n'importe qui décidant de consacrer un temps conséquent et prioritaire à la Coopérative, au moins pendant un an.
Au fur et à mesure des rencontres, nous installerons un « deuxième cercle », pour celles et ceux voulant venir étoffer l'équipe de formation, mais avec un investissement limité. (voir le Mode d'emploi de la Coopérative).
Nous sommes des professionnel-les ou bénévoles militant-es de l'éducation populaire.
Nous sommes formateurs-ices indépendants, animateur-ices, enseignant-es, syndicalistes, activistes. Nous avons été responsables associatifs, politiques, syndicaux, de structures de l'éducation populaire et du socio-éducatif, dirigeant-es de centre social, de coopérative, de centre de formation.
Pour la plupart diplomé-es de sciences sociales et de l'animation.

Parmi ces chemins divers, des convergences, constituant de fait nos fondamentaux :
Nous partageons les constats d’essoufflement de nos pratiques collectives.
Nous partageons la volonté d'une approche résolument critique de l'implication citoyenne, c'est à dire une approche centrée sur le travail du conflit (et non son évitement, sa « gestion »).
Nous souhaitons souffler sur les braises plutôt que mettre le couvercle sur la marmite.
Nous visons l'auto organisation des travailleurs.
Nous pensons que celle-ci passe nécessairement par une réinvention complète de nos institutions, des plus locales (syndicats, démocratie « participative », etc.) aux plus globales (en dernier lieu, la Constitution).
Ainsi, nous nous méfions de toute approche de type « développement personnel », « small is beautiful », « colibris » ainsi que toutes les techniques dites participatives, ne débouchant jamais sur de la pensée collective et critique, en véhiculant des mythes de démocratie : la pensée « post-it », tout le monde doit décider de tout, les « nuages de mots », les tours de tables interminables, les « jeux » infantilisants. Bref, ce qui est souvent annoncé comme « ludique » et « innovant ».
Nous préférons être « joyeux » et « combatifs » !